Grossesse : tu veux ma photo ?

Dans cet air du tout numérique, la photo est partout. Des photos de familles, des photos de vacances, des photos souvenirs, des photos floues, des photos, encore des photos ! Et il y en a une qui ne fait plus exception à la règle : la photo de grossesse. Devenu un passage obligé des 9 mois qui précèdent l’arrivée de bébé, le cliché de la femme enceinte n’en est plus un, bien au contraire, une jolie habitude qui permet de graver sur papier les exquis souvenirs d’un moment unique.

L’essor de la photographie

N’était-ce pas l’ami Bénabar qui au détour de sa chanson Les Epices du Souk du Caire s’étonnait de voir partout les mêmes photos, prises par centaine, machinalement. Une fâcheuse habitude qui semble en effet gagner du terrain. Si vous regardez bien autour de vous, de plus en plus, nous semblons vivre les moments au travers de la loupe d’un objectif. D’abord la photo et puis on contemple. A croire que profiter de l’instant présent se décline au futur, lorsqu’on regardera au calme les souvenirs de ces moments passés. Alors on stocke et souvent on manque de temps pour reregarder ce beau diaporama.

Lambert, 29 ans, photographe depuis 14 ans « par passion ! » nous précise-t-il fait également le constat de cette surconsommation d’images « Aujourd’hui avec les réseaux sociaux et surtout Instagram on est inondé de photos et ce ne sont pas les idées qui manquent ! ».

Ce jeune entrepreneur a monté sa propre boutique il y a 4 ans à Fontenay-le-Fleury. Passionné depuis son adolescence, il a appris les rudiments de son métier en commençant par la photographie en argentique avant de se mettre au numérique.

Shooting photos de grossesse : une nouvelle mode ?

Car si le réflexe (sans jeu de mot) est de prendre nos photos tout seuls comme des grands, il y a des événements qui demandent le concours d’un professionnel ! Avoir un œil neutre, un regard qui va au-delà des sentiments est en effet une condition importante pour marquer un événement capital dans une vie.

La grossesse est ainsi devenue un sujet de prédilection pour de nombreux futurs parents soucieux de conserver un souvenir indélébile de cette période Ô combien particulière. Et le recours à un photographe professionnel est bien souvent privilégié.

« Il y a une multitude de raisons qui poussent les parents à vouloir un vrai souvenir de la grossesse, et ça l’a toujours été ! » nous glisse Lambert qui constate de plus en plus d’engouement autour de ces séances particulièrement riches en émotions. « En ce moment la tendance se tourne surtout vers les séances photos progressive c’est-à-dire qu’on prend une photo par mois dans la même position et ce jusqu’à l’arrivée du bébé » nous livre-t-il.

Cette petite time-line que l’on peut ensuite mettre en scène pour un souvenir qui marque ainsi toutes les étapes de la grossesse.

« Les photos de femmes enceintes dans des positions plus sensuelles sont aussi beaucoup demandées, plus intimistes, elles ne sont certes pas montrées à la famille la plupart du temps mais sont un superbe souvenir » glisse cet amoureux des gens.

Des photos en effet en plein essor qui marquent la quintessence de la féminité pour la future maman heureuse de se sentir à la fois mère et femme.

Et l’intimité dans tout ça ?

Pas évident d’être à l’aise de suite devant un objectif étranger encore moins quand il s’agit de mettre en avant son ventre rond, nid douillet de son intimité. Ainsi, une mise en confiance s’impose afin que la séance se passe sous les meilleurs auspices. « J’aime autant que possible rencontrer mes modèles avant la séance. Et je prends le temps de les connaître, c’est impératif pour une bonne mise en situation. Je suis assez bavard et surtout je veux savoir le style de musique qu’ils apprécient car je ne travaille pas sans musique ! » nous indique Lambert pour qui le contact humain passe avant tout.

« Je suis passionné par tout ce qui est beau. Un ventre rond, l’amour des futurs parents… c’est beau alors ça me touche. Je n’ai peut être pas la sensibilité que pourrait avoir une femme mais je suis papa moi aussi, alors ça aide. Cela se passe toujours très bien, la patience et la douceur jouent pour beaucoup, il est important que la séance se passe au mieux quitte à ce qu’elle dure plus longtemps que prévu, ce n’est pas un problème » nous confie cet amoureux des portraits.

Quand bébé est la star

Les (futurs) parents ne sont pas les seuls à prendre la pose. Depuis toujours la traditionnelle photo du bébé à la naissance est pratiquée. Utile pour les faire-part notamment, elle permet de prévenir l’entourage de son arrivée en fanfare. Bien souvent faite dans la chambre d’hôpital entre deux soins, elle tend depuis déjà plusieurs années à l’exporter au-delà des murs de la maternité.

Ainsi, la photo de naissance est devenue elle aussi un rite initiatique mêlant artistique et douceur dans des photos à la mise en scène souvent très élaborée pour une mise en avant de l’enfant comme un petit être unique au monde. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne TRES bien ! Ces clichés d’une pureté et d’une beauté souvent très pure nous en donneraient l’envie de pouponner.

Un exercice que Lambert connaît bien et apprécie beaucoup « Les photos de nouveaux nés sont des vrais moment de bonheur à condition de prendre son temps. Il y a deux types de shooting, celui très rapproché de la naissance dans les 10 jours qui suivent où le nourrisson est souvent calme et endormi, ou alors avec des bébés de 3 ou 4 mois. Là cela demande souvent un peu plus de temps, pas avec l’enfant, mais surtout avec les parents ! Ce sont souvent eux les plus stressés. S’ils arrivent à se relaxer, tout se passe toujours très très bien ! »

Parole de pro !

Nous adressons un merci tout particulier au talentueux Lambert Davis heureux papa (à la vie) comme à la ville de son entreprise Photo Z dont vous pouvez retrouver les superbes clichés sur son site : http://www.bigproud.fr/wp/ et sur sa page Facebook.